Résumé journée de championnat national #3

Ce dimanche, à Paris, se jouait la troisième journée du championnat de France national. L’occasion pour nos trois équipes rennaises du jour de faire une petite balade dans les rues de la capitale.

Rennes 1 / Vannes 1 / Ponts-de-Cé 1 (D1 féminine)

Après une victoire difficilement acquise lors de la deuxième journée (marquée par les blessures de Mylène et Gwen), nos rennaises arrivaient à Paris dans le but de confirmer ce résultat.

Cependant, 2 joueuses étant blessées, l’équipe avait besoin d’un renfort, renfort trouvé en la personne de Julia Floch, le petit prodige Rennais formé à Berric.

Le match commençait dans la douleur avec une équipe vannetaise en grande forme et une Julia qui jouait là son premier match dans l’élite.

Au bout de 2 périodes, Vannes menait 2 périodes à 0 après avoir battu nos rennaises dans le final de chaque période.

C’est lors de la troisième période que nos rennaises ont enfin réussi à conclure face cette fois ci à l’équipe des Pont-de-Cé avec la capitaine Aurore Gonzalez encore et toujours à la conclusion.

A noter également les 2 sauvetages sur glissade de Clémentine Labbé ( “ce qui est assez rare pour être souligné” selon ses propres mots en fin de match).

Toutefois, la quatrième période ne fut pas aussi concluante avec une nouvelle période perdue face à une équipe vannetaise des grands jours.

Le match se finit donc sur une deuxième place pour Rennes 1 et une première victoire méritée pour Vannes.  

Ce qu’il faut retenir de ce match : Malgré la défaite, les joueuses ont montré de bonnes choses à l’image de Margot qui a laissé parler sa puissance de frappe tout au long du match.

Et que dire de notre jeune Julia!

Je crains malheureusement que l’auteur de cet article ne soit plus très objectif lorsqu’il s’agisse de commenter les exploits de la benjamine de ce match, une joueuse de 15 ans qui arrive en seulement un match à étonner Sarah (la capitaine de l’équipe de France féminine, présente en tribune ce dimanche).

Rennes 2 / KBOS / Vannes 1 (D2 Masculine)

Rennes 2, notre équipe de nouvelles recrues (ou presque) arrivait à Paris, elle, en quête d’une première victoire.

Et après avoir montré de très nets progrès lors de leur dernier match, ils allaient avoir fort à faire face à l’équipe championne en titre (KBOS) et l’équipe de Vannes 1 habituée à la D2 depuis des années.

Le match commençait bien pour nos rennais qui réussissent à se hisser en finale de la première période face aux vannetais qui avaient alors 3 points d’avance. Après une très belle remontée, les rennais laissent finalement filer la période.

La suite fut plus difficile avec une équipe de KBOS qui laissait son orgueil de champion prendre le dessus remportant ainsi la seconde période.

Lors de la troisième période, nos rennais, qui avaient à cœur de jouer les outsiders dans ce match, donnèrent de leurs petit lobs et de leurs petits tourniquets à l’image de Win pour le lob et de Kevin pour le tourniquet pour finalement remporter leur première période de la saison.

Cependant, titiller l’orgueil des champions de KBOS deux  fois en un match n’était pas la chose à faire en ce dimanche 16 décembre et les 2 dernières périodes se sont closes sur une victoire des Kbossés.

Restait alors le défi de remporter la prolongation pour la deuxième place face à l’équipe expérimentée de Vannes.  

Le défi ne sera pour cette fois pas relevé et Rennes termine ce match à la troisième place.

Ce qu’il faut retenir de ce match : Comme nous l’avions dit lors de la dernière journée, nos rennais ne pourront jamais être considérés comme favoris mais ils auront prouvé lors de ce match qu’ils peuvent maintenant être regardés comme de vrais outsiders.

En effet, peu d’équipes ‘’novices’’ peuvent se vanter d’avoir pris une période à KBOS.

Rennes 1 / Pont-de-Cé 1 / Noisy (D1 Masculine)

Après leur défaite face à Nantes, notre première équipe rennaise se déplaçait dans la capitale pour affronter les champions en titre des Ponts-de-Cé (ou les bûcherons comme laisse entendre un certain commentaire) et l’équipe locale de Noisy.

Ce match compliqué commençait de la meilleure façon possible pour nos rennais puisque le capitaine Emmanuel remportait la mise en jeu de match au nez et à la barbe des autres capitaines (il est important de souligner cela car ce sera pour lui son seul fait de jeu, si cela peut être considéré comme un fait de jeu…).

Après avoir remporté la mise en jeu, nos rennais (spécialement coachés  par Gwen en l’absence de son coach principal, Ronan) réalisait une très belle première période.

Et en étant solidaires en défense et propres dans leurs attaques, ils revenaient sur le banc avec une période en poche.

C’est alors que le tournant du match (et de la journée) eut lieu : alors que François Mary et Emmanuel Bilheude faisaient leur entrée sur le terrain, deux hommes mystérieux vêtus de manteaux jaune et rouge  (appelés plus communément des pompiers) entraient par l’arrière porte de la salle afin d’évacuer le public et les joueurs dans le calme, et ce sans même laisser le temps à François et Emmanuel d’effectuer leur première cellule.

La piscine présente dans le complexe sportif connaissant quelques problèmes de chlore, la salle devait être évacuée, signant ainsi la fin de de cette journée et donc l’interruption de ce match qui commençait si bien pour nos rennais.

Ce qu’il faut retenir de ce match (ou de cette période) : Le point positif de ce match est que nos rennais sont pour une fois très bien rentrés dans leurs match. Ils se sont montrés solides en défense comme en attaque et ont su profiter des erreurs de leurs adversaires.

Reste à savoir quand et où le match pourra reprendre.

Nous retiendrons que nos rennais reprendront le match avec une période en poche et la possibilité de faire tomber le champion en titre pour la première fois de la saison.  

Bilan de la journée :

De bonnes choses montrées par nos joueuses et joueurs durant la journée.

L’équipe féminine laisse filer de précieux points dans la lutte pour le titre mais leurs joueuses auront tout de même pris beaucoup de ‘’plaisir à jouer’’ comme a pu le dire Clémentine Labbé plus tard dans la journée.

Mais cette journée aura aussi été l’occasion de réunir nos joueuses et joueurs dans un bar parisien le temps d’une galère collective partagée avec 2 joueurs Pont-de-Céo-KAViens.

La journée s’est quand même bien terminée !

Alexandre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *